L’orgue Grenzing

Le temple des Eaux-Vives peut se prévaloir d’une grande tradition musicale. Des compositeurs de renom comme Alexandre Mottu et Bernard Reichel y ont été organistes titulaires.

Orgues – Vives, les dix ans de l’orgue actuel

En 2012, à l’occasion du dixième anniversaire de l’orgue actuel Norberto Broggini, le titulaire actuel, a organisé avec le Conseil de paroisse, une série de dix concerts avec dix musiciens différents. Les artistes,

Norberto Broggini, organiste

Norberto Broggini organiste titulaire

laissés libres dans leurs choix, ont proposé des œuvres des pays germaniques, d’Italie, d’Espagne et d’Amérique latine. Ils ont pu, avec leur talent et leur sensibilité propre, faire briller les immenses possibilités de cet instrument.

Durant ce festival Orgues – Vives le public genevois a eu l’occasion d’apprécier les sonorités particulières de cet orgue, le seul qui, à Genève, répond à l’esthétique du baroque allemand permettant de jouer dans des conditions idéales la musique de Johann Sebastian Bach et ses contemporains, mais aussi celle de la période précédente.


 

Les Concerts des Eaux-Vives

Profitant de l’excellente acoustique du temple et de l’orgue de nombreux concerts sont programmés durant l’année dans le temple, avec notamment, les traditionnels Concerts des Eaux-Vives, qui marquent en quelque sorte le début de l’année musicale au mois de février. Ces concerts sont annoncés dans la page dédiée de notre site web.


 Le nouvel orgue Grenzing

Orgue Grenzing

Orgue Grenzing

En 1995 se constitue une « commission ad hoc » pour envisager soit sa restauration totale soit la construction d’un nouvel instrument. L’acquisition d’un orgue neuf était l’option la plus convenable à long terme.
Certains songeaient déjà à faire construire un instrument qui permettrait de jouer Bach de manière idéale, fournissant au paysage organistique genevois une esthétique pas encore représentée.

L’Assemblée de Paroisse se prononça en mai 1996 pour la construction d’un orgue neuf à traction mécanique, ce qui demanda un investissement plus grand au départ, mais destiné à durer.

La construction est confiée à Gerhard Grenzing, célèbre facteur d’orgues allemand établi en Catalogne depuis les années 70, auteur d’instruments notables comme ceux des Cathédrales de Bruxelles et de Madrid, des Conservatoires de Paris et Lyon, sans compter les innombrables restaurations d’instruments historiques comme ceux de la Cathédrale de Mexico.
L’orgue est monté de toutes pièces dans les ateliers d’El Papiol, près de Barcelone, avant d’être complètement démonté pour son transport et son installation à Genève. Monté et harmonisé pendant l’hiver 2001-2002, il est mis en service officiellement en février avec un culte-cantate.

Le cycle inaugural de concerts du mois d’avril 2002 a eu comme protagonistes l’organiste titulaire, Norberto Broggini, les experts Lionel Rogg, François Delor et Alessio Corti en tant qu’invité. Logé dans le buffet d’inspiration classique dessiné par Simon Platt, l’instrument possède 23 jeux réels répartis sur deux claviers et pédale plus une transmission.

A l’occasion de la fête des 10 ans de l’orgue, une plaquette historique a été conçue. Vous pouvez la télécharger en cliquant ici : Orgues-Vives2012-web